Français FR English EN Italiano IT

BALL Rudolf (1910 -1975) Allemagne / Hockey sur glace 🟠1

C’est parce qu’il est considéré comme demi-juif comme l’athlète Helena Mayer, sélectionnée quelques mois plus tard lors des Jeux d’été de Berlin 1936, que Rudi Ball est autorisé à jouer dans l’équipe d’Allemagne lors des Jeux d’hiver de Garmisch-Partenkirchen 1936. Il participe malgré les lois de Nuremberg sans que cela semble contredire la politique nationale-socialiste de l’époque. Elle interdit, voire annule les unions entre juifs et ressortissant allemands.

 

Vu de l’étranger, sa participation montre que ce régime n’est pas qu’antisémite. Le Comité international Olympique (CIO) attribue sa participation à une petite victoire.

 

L’affaire est autrement plus prosaïque, voire vulgaire. Ball est le meilleur joueur allemand du moment et sans doute l’un des meilleurs en Europe où il a marqué plus de 500 buts. C’est grâce à lui que l’Allemagne a obtenu une médaille de bronze à Lake Placid 1932, quatre ans plus tôt. Il valait bien une exception !

 

Elle ne sera pas suffisante, les Allemands terminent quatrième d’un tournoi controversé gagné par l’Angleterre. Elle obtient son titre après avoir battu en match de poule, le Canada, la meilleure équipe.

 

Reste que Ball a lui joué en équipe nationale jusqu’en 1938 et qu’il y a totalisé près de 50 sélections. Cela lui a valu d’intégrer le Hall of Fame du sport Allemand. En 2004, il parvient à figurer au Temple de la renommée du hockey international.

Après la guerre, Rudi Ball s’est installé en Afrique du sud où il a vécu jusqu’à la fin de ses jours.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights