Français FR English EN Italiano IT

Artiste ou sportif, Winans était les deux

Après s’être installée en Amérique à la fin du 17e siècle, la famille Wynants a changé son nom néerlandais en Winans et a prospéré avec le développement des chemins de fer.

C’est alors qu’un de ses membres se rend Russie pour diriger la construction du système ferroviaire national. Son fils, Walter Winans y naîtra (1852 – 1920). Russe de naissance, le futur champion olympique fera ses études à Saint-Pétersbourg. Puis Winans s’est finalement installé en Angleterre et a montré un immense talent dans de nombreux domaines et notamment le tir sportif.

 

Détenant des droits de chasse dans les Highlands, il a malgré tout prêté allégeance à l’Ambassade des États-Unis. Winans est officiellement devenu américain bien que sa biographie ne fasse jamais état d’un séjour prolongé aux États-Unis.

 

Voilà comment ce tireur d’élite, éleveur de chevaux, sculpteur et peintre a participé aux Jeux olympiques de Londres 1908 et Stockholm 1912 sous le drapeau de la bannière étoilée.

Il a remporté deux médailles au tir : une d’or au tir au cerf courant coup double à 100 m en 1908 et une d’argent en 1912 au tir au cerf courant coup simple par équipes à 100 m.

 

Mais la particularité de Winans était également d’être un artiste. C’est ainsi qu’il a également remporté une médaille d’or pour sa sculpture An American Trotter (photo) à Stockholm 1912.

 

Lors des Jeux suédois, en plus des épreuves sportives, les suédois avaient ajouté des épreuves artistiques. C’est ainsi qu’en littérature, un certain Pierre de Coubertin y a remporté une médaille d’or sous un pseudonyme.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT