Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

500 volontaires étrangers verront Tokyo

Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, s’est dit « vraiment désolé » de décevoir les familles et les amis des athlètes. Ce sont eux qui généralement sont les plus prompts à réserver leur place dans les tribunes olympiques. Pour Thomas Bach, il était nécessaire d’assurer la sécurité de l’événement pour les athlètes et plus encore pour les hôtes japonais.

 

On sait en effet, que le gouvernement japonais a fermé ses frontières aux étrangers depuis le début de l’année. S’il décidait de les rouvrir aujourd’hui, il prenait le risque d’une nouvelle vague de contaminations.

Le Japon a pris dès le mois de janvier des décisions radicales pour y échapper. Dès que le chiffre de 7500 contaminations par jour a été atteint dans le pays, l’état d’urgence a été déclaré. Les frontières ont été fermées.

 

C’est à ce prix que le Japon ne compte aujourd’hui qu’un petit millier de cas quotidien. La moitié est recensée dans le Grand Tokyo qui compte 40 millions d’habitants.  Hier soir, fort de ces bons résultats, l’état d’urgence a pu y être levé.

La déception des Comités nationaux

Plusieurs Comités Nationaux Olympiques (CNO) ont exprimé leur déception après la décision d’interdire aux supporters internationaux d’assister aux Jeux Olympiques et Paralympiques.

Si la plupart des CNO comprennent le raisonnement derrière la décision, ils admettent que la situation est difficile pour les supporters des Jeux et les athlètes. Seule voix discordante, celle de l’Association olympique britannique qui a admis que c’était une « grande honte ». 

En revanche, les Américains de l’USOPC considère que c’est l’occasion de créer de «nouvelles façons» de connecter les fans avec les athlètes concourant au Japon.

 

Par ailleurs, Michael Payne, ancien directeur marketing du CIO, craignait une « une catastrophe juridique imminente » . Il a exhorté le gouvernement japonais à s’assurer que tous les spectateurs obtiennent le remboursement complet des billets et des hôtels.

L’organisation a déclaré qu’elle travaillerait avec Tokyo 2020 et les hôtels japonais pour obtenir des remboursements.

500 volontaires étrangers seront du voyage

Selon les organisateurs, les ressortissants étrangers représentaient environ 10% des 80 000 volontaires nécessaires à l’organisation des Jeux. Désormais ces derniers ne pourront pas être autorisés à venir au Japon. On imagine leur déception. Toutefois, le gouvernement envisage de faire une exception pour environ 500 personnes ayant des compétences spécialisées nécessaires à la gestion des jeux. Ils revêtiront leur uniforme aux couleurs de Tokyo 2020 (photo).

 

Ils pourraient être autorisés à entrer au Japon en vertu de règles d’entrée spéciales pour assister aux Jeux olympiques et paralympiques. Ces 500 volontaires disposent de rôles ou de compétence qui ne peuvent être facilement remplis par les ressortissants japonais. Ce sont des experts de certaines langues par exemple. Ils seront sélectionnées parmi un pool d’environ 2000 volontaires vivant à l’étranger.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.